Encadrement musical

 

NGUYEN NGUYEN
Violon solo

NguyenNguyen a commencé le violon à Nha Trang (au Vietnam) où il est né en 1972.

A 14 ans, il entre au Conservatoire de Saigon. A 17 ans, il obtient le premier prix au Concours National du Vietnam – premier concours de musique classique organisé après la guerre.

En 1991, Maurice Bourgue, en tournée au Vietnam, auditionne Nguyen et fait les démarches auprès du Consulat de France pour qu’il puisse venir continuer ses études en France.

Après une médaille d’or au Conservatoire de Boulogne Billancourt dans la classe de Maryvonne Le Dizès, Nguyen entre au Conservatoire de Paris dans la classe de Sylvie Gazeau. Il obtient le premier prix de musique de chambre en 1996 et l’année suivante, le premier prix premier nommé de violon.

Lauréat de la Fondation du mécénat de musique de la Société Générale, de l’Académie Internationale Maurice Ravel, du Concours de musique de chambre de Paris, Nguyen a donné de nombreux concerts en France et au Vietnam. Ses concerts ont été retransmis sur la BBC, Radio France et Vietnam Television.

A la fin d’un troisième cycle de musique de chambre au Conservatoire de Paris, Nguyen réussit le concours de recrutement et devient troisième soliste de l’Orchestre National de France.


AGNIESZKA RYCHLIK
Chef d’attaque des 2nds violons

 AGNphotoAgnieszka Rychlik est née à Cracovie (Pologne) en 1973. Intéressée par l’interprétation de la musique ancienne sur instruments originaux, elle pratique le violon baroque depuis 1992. Agnieszka Rychlik a obtenu le diplôme d’interprétation en violon baroque dans la classe de Zygmunt Kaczmarski à l’Académie de Musique de Cracovie en 1996 et dans celle de Lucy van Dael au Sweelinck Conservatorium d’Amsterdam en 1998. Elle a étudié auprès de Simon Standage à l’Akademie für Alte Musik de Dresde. Elle a participé à de nombreux stages avec de prestigieux musiciens tels que M. Troost, Jap ter Linden, Gustav Leonhardt, Anner Bylsma, W. Möller, Barthold Kuijken, Manfred Kraemer…

    De 1995 à 2006, elle a joué en tant que violon solo avec l’Opéra de Chambre de Varsovie et Musicae Antiquae Collegium Varsoviense.
    Elle se produit maintenant au sein de nombreux ensembles de musique ancienne en Europe parmi lesquels : Les Musiciens du Louvre, Le Concert d’Astrée, Le Poème Harmonique, Anima Eterna, Le Palais royal.

    Agnieszka Rychlik a participé à plusieurs enregistrements en France et à l’étranger.

    Depuis 2012, Agnieszka Rychlik est membre de l’Orchestre Le Palais royal.


MARIE LEGENDRE
Alto solo

Marie-Legendre-©-Sonja-Werner-600x399Musicienne complète, Marie Legendre aborde tous les répertoires au cours de ses études, auprès de Serge Collot, Louis Merlet, Gilles Colliard entre autres, avant de développer un intérêt plus particulier pour l’interprétation des musiques classiques et romantiques sur instruments d’époque, explorant les compositeurs emblématiques de ces périodes, autant que ceux méconnus.

Dans cette optique, elle rejoint le Cercle de l’Harmonie en 2007, sous la direction de Jérémie Rhorer.

En parallèle, restant attachée au répertoire baroque, elle intègre l’ensemble « Orfeo 55 » de Nathalie Stutzmann, avec lequel elle enregistre deux disques, autour des œuvres de Vivaldi et Bach pour le label Deutsche Grammophon et participe à de nombreuses tournées européennes.

Ses expériences orchestrales (Orchestre de Pau, Orchestre du Capitole de Toulouse, orchestre national de Bretagne…) lui permettent de rester en lien avec la pratique orchestrale traditionnelle et explorer des répertoires plus modernes, voire contemporains.

Son éclectisme la fait collaborer à des albums de rock indépendants, dont « Down to the bone » avec Sylvain Chauveau, ffff télérama et tournée européenne.

Marie Legendre s’est produite aux côtés de Renaud Capuçon dans son festival de Bel Air en 2007, 2008 et 2009 ainsi qu’avec Geneviève Laurenceau au Festival de musique d’Obernai.

Elle créée et organise depuis 2009 le festival  « A la pointe » de musique de chambre sur l’île de Groix, en collaboration avec Julien Chauvin.


RAYMOND MAILLARD
Violoncelle solo

IMG_5589_DxONé à Rennes, Raymond Maillard fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient les 1er Prix de Violoncelle dans la classe de Paul Tortelier et de Musique de Chambre dans la classe de Joseph Calvet. 1er Prix du Concours International de Dartington, il est successivement violoncelle solo de l’Orchestre Symphonique d’Aarhus, membre de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France puis soliste à l’Orchestre National de France. Titulaire du C.A., et professeur à la ville de Paris, Raymond Maillard a été membre du Trio Brentano et se produit régulièrement dans diverses formations de musique de chambre.


PHILIPPE PERRIN
Chef assistant à l’orchestre de l’Académie de musique

Philippe Perrin #2“La Musique : du son porté par du sens”. C’est en reprenant cette phrase du compositeur Benoît Menut que Philippe Perrin définit sa recherche esthétique.

Débutant le piano à l’âge de 12 ans en 2005, il est remarqué par Laurent Martin, directeur du Conservatoire de Saint-Cloud, qui l’initie alors à la composition. Il étudie ensuite l’harmonie avec Stéphane Delplace puis Thibault Perrine et intègre en 2011 la classe d’Harmonie de Jean-François Zygel au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il obtient alors en 2013 son prix d’harmonie mention
« Très bien » et intègre la classe de Fugue et Formes de Thierry Escaich et David Leszczynski.

Lors de ses études auprès de Stéphane Delplace, Philippe Perrin découvre avec enthousiasme que la musique tonale peut continuer d’exister, ce que lui confirme la rencontre d’autres compositeurs tels que Jean-François Zygel ou Philippe Hersant. À ce dernier, il dédie notamment Éphémère, pièce tonale pour piano, qu’il crée au CRR de Paris en présence du dédicataire.

Il a eu l’occasion de créer une partie de ses pièces et arrangements lors d’auditions au conservatoire de Saint-Cloud, au Conservatoire Régional de Paris et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris mais aussi lors de projets organisés par le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et l’Opéra de Paris tels que Siegfried et l’Anneau Maudit en Mars 2013.

Néanmoins, soucieux d’apprendre à connaître plusieurs disciplines, il suit des cours de chant avec Jean-Philippe Bourrois, des cours d’alto au conservatoire de Ville d’Avray auprès de Jacques Maillard et de direction d’orchestre à la Schola Cantorum auprès de Adrian Macdonnell.

Conscient également de la nécessité de pratiquer les langues étrangères il participe depuis 2010 à des master-class de piano, d’alto ou de direction d’orchestre en Angleterre, en Autriche et en Italie.

Actuellement, Philippe Perrin participe au projet musique à l’image pour l’édition 2013 du concours Musiques en courts de la ville de Sceaux, et assiste le chef d’orchestre Jean-Philippe Sarcos à l’Académie de musique de Paris.


CHRISTOPHE DILYS
Chef assistant à l’orchestre de l’Académie de musique

christophe-dilysChristophe Dilys est né en Normandie où il a débuté ses études musicales. Son intérêt pour les disciplines académiques l’a amené à étudier l’histoire, la géographie et les sciences politiques en classes préparatoires littéraires à Caen, l’égyptologie et les services secrets à l’Université d’été de Cambridge. Il intègre ensuite le CNSMDP en cursus de culture musicale, et termine un master de recherche à l’Université Paris-Sorbonne. Pour lui, la recherche en musicologie et la pratique musicale trouvent leurs points de rencontre dans la direction d’orchestre (qu’il étudie à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot, où il obtiendra son diplôme supérieur) et la musique baroque (qu’il étudie dans la classe de cornet à bouquin du Conservatoire de Pantin).

Son activité de chef l’amène à suivre des masterclasses (avec Jean-Claude Casadesus, de l’Orchestre National de Lille, et avec Cecilia Weston, chef d’orchestre pour les studios Fox, Warner et Paramount). Il dirige pendant plusieurs années le Chœur et Orchestre Universitaire de Caen Basse-Normandie ainsi que plusieurs orchestres amateurs parisiens (Note et Bien, Ut Cinquième, Opus 73, etc.). En tant que trompettiste et trompettiste baroque, il joue avec des ensembles tels que la Tempesta (Théâtre Montansier de Versailles), Europa Barocca, et en tant que cornettiste à bouquin, il est régulièrement invité à jouer avec le pôle pédagogique du Centre de Musique Baroque de Versailles et à participer à des projets au Conservatoire de Paris et au CNSMDP, pour jouer avec des chefs tels qu’Emmanuelle Haïm (Concert d’Astrée) et Stéphane Fuget (les Talens Lyriques).

Fervent défenseur de la relation entre les interprètes et le public, Christophe Dilys a été attaché de production à la Matinale de France Musique puis producteur délégué ; il a participé à des projets littéraires pour France Culture et pour la Radio du Printemps des Arts de Monte-Carlo. Il a également été éditeur puis rédacteur en chef de Classicagenda. Il a été aussi invité à fournir le contenu musical de la revue SFZ, la revue du chœur accentus et Insula Orchestra (Laurence Equilbey). Après avoir été professeur de culture musicale à l’Université Inter-âges de Deauville et du Conservatoire de Bry sur Marne, il est actuellement professeur de chant choral au Conservatoire de Noisy le Grand.

Depuis la rentrée 2015, il assiste Jean-Philippe Sarcos à l’orchestre et au chœur de l’Académie de musique de Paris.


SIMON LEHURAUX
Chef assistant au chœur de l’Académie de musique

Simon LehureauxOriginaire de Brive-la-Gaillarde en Corrèze, Simon Lehuraux débute la pratique de la batterie en cours particulier puis au conservatoire. Dans son lycée, l’Ensemble Scolaire Edmond Michelet, il découvre la pratique du chant choral sous la direction de Magali Marques et Isabelle Sesso ; il a alors l’occasion de participer assez rapidement en tant que soliste au spectacle annuel de l’établissement. Il entre en parallèle dans la maîtrise Notre-Dame de l’ensemble scolaire, sous la direction de Christophe des Longchamps, ce qui lui permet de découvrir le chant sacré et le chant lyrique avec les conseils du baryton Loiseleur des Longchamps et du ténor Derick Webb lors de nombreuses représentations. Il a eu ainsi l’occasion de jouer le rôle de Fernand Comte de Morcerf dans la comédie musicale L’Affaire Edmond Dantès, adaptée du roman Le Comte de Monte-Cristo et composée par Christophe des Longchamps.

Après le secondaire, Simon Lehuraux se forme au centre de formation professionnelle de la musique de Paris en cursus batterie et découvre le monde du jazz. Il s’intéresse alors à l’harmonie et à l’arrangement particulièrement dans le style swing. Il apprend alors la guitare et le piano.

Cet enseignement du jazz se poursuit au conservatoire Nadia et Lily Boulanger du 9e arrondissement au contact de Luigi Grasso, Nicolas Dary et Olivier Robin. Il garde une pratique du chant en participant en tant que chanteur-cobaye aux formations de professeurs de chant de Richard Cross.

En tant qu’animateur en centre de vacances, il se livre à l’exercice de la direction de chœur. Un nouveau centre d’intérêt apparaît dans son champ de vision.

Suite à sa collaboration en tant que batteur, régisseur et répétiteur dans le spectacle Cœur Ivoire écrit et composé par Marc Henric, il fait grandir en lui l’envie de faire chanter.

En 2014, il devient alors chef de chœur assistant auprès de Jean-Philippe Sarcos au sein de l’Académie de musique de Paris.


 NIKITA SOROKINE
Chef assistant au chœur de l’Académie de musique

photo-NSNikita Sorokine est né en 1990 à Leningrad, Russie. Compositeur, musicologue et chef d’orchestre, il est diplômé en musicologie au Conservatoire National de Musique Rimski-Korsakoff de Saint-Pétersbourg.

Actuellement il poursuit ses études à l’École Normale de Musique de Paris dans la classe de Dominique Rouits (direction d’orchestre). Il fait également une thèse de doctorat consacrée aux symphonies de Gustav Mahler.

Durant ses études à Saint-Pétersbourg, il était pianiste accompagnateur dans les classes de direction d’orchestre de Yuri Simonov, Vladislav Tchernouchenko, Vassili Sinaiski.

Son œuvre pour orgue, instruments à vent et chœur d’hommes a été créée au Théâtre Mariinsky en 2011.

Il assiste Jean-Philippe Sarcos à la direction du chœur de l’Académie de musique depuis la rentrée 2015.


GLADYS ROUPSARD
Chef assistante à l’orchestre de l’Académie de musique

 

portrait-gladys

Née en 1992, c’est en Normandie que Gladys Roupsard débute sa formation musicale en apprenant à jouer du piano et du violon avec Philippe Sieux à l’école de musique de Coutances (Manche). Elle intègre la classe de chant lyrique de Katalin Varkonyi ainsi que le chœur spécialisé dirigé par Jean-Louis Barbier au conservatoire de Caen en 2008.

Elle s’adonne à des études littéraires (CPGE A/L au lycée Lakanal à Sceaux, université Paris-Sorbonne et Paris-Diderot) et obtient son Master de Lettres et Arts en 2015.  Parallèlement à ce cursus, elle poursuit sa formation de chanteuse auprès de Caroline Pelon au conservatoire Erik Satie (7è) et de Céline Laly au conservatoire Maurice Ravel (13è) à Paris. Elle se perfectionne auprès d’Isabelle Germain (CNSM de Lyon), Elène Gogevit (CNSM de Paris), Françoise Semellaz (CRR de Lille) et Frédérique Epin (Conservatoire de Saint-Ouen) au cours de nombreux stages et masterclasses.

Passionnée de polyphonie, elle chante au sein d’Opus 104 (dirigé par Morgan Jourdain), Le Palais Royal (dirigé par Jean-Philippe Sarcos), Mangata (dirigé par Hernàn Alcala) et Exprîme (dirigé par Jérôme Polack). Elle interprète le rôle de Douce dans l’opéra Douce et Barbe-bleue d’Isabelle Aboulker en 2015 (dirigé par Rémi Aguirre) ainsi que le rôle de la sirène dans King Arthur de Purcell en 2016 (dirigé par Laurence Pottier).

Désireuse d’enrichir son expérience musicale, elle intègre en 2015 la classe de direction de chœur de Philippe le Fèvre au conservatoire Nadia et Lili Boulanger (9è). Elle se consacre depuis 2015 à la pédagogie auprès des enfants, en donnant des cours de chant choral et d’éveil musical dans des écoles primaires et maternelles parisiennes, et en effectuant régulièrement des remplacements au conservatoire du Centre, en collaboration avec Didier Seutin.

Elle dirige actuellement le chœur de l’ENS Cachan et assiste Jean-Philipe Sarcos à l’Académie de musique depuis septembre 2016.

 

Bureaux : 3, rue Vineuse 75116 Paris - France - Tél : (+33) 1 45 20 82 56 - Email - Répétitions : Ecole Télécom ParisTech, 46 rue Barrault 75013 Paris