L'encadrement de l'Académie

L'encadrement de l'Académie

Des professionnels passionnés au service de la musique.

Encadrement

Direction musicale

Jean-Philippe Sarcos

JPS

Premier prix du Conservatoire de Paris dans la classe de Jacques Castérède et titulaire de la licence de Concert de l’École normale de musique de Paris, Jean-Philippe Sarcos s’oriente très tôt vers la direction d’orchestre, tout en poursuivant des études de chant, de composition et d’orgue.

Il travaille avec de grands chefs internationaux, tels Georges Prêtre, Pierre Dervaux, Jean-Sébastien Béreau, Gerhard Schmidt-Gaden, Gérard Devos et Dominique Rouits. Très attiré par la musique romantique, il s’intéresse également de près au répertoire baroque. Il travaille notamment, pendant trois ans, dans la classe de William Christie au Conservatoire de Paris et dirige diverses formations jouant sur instruments anciens.

Il est fondateur et directeur artistique de l’ensemble vocal et instrumental Le Palais royal avec lequel il interprète la musique baroque, classique et romantique sur instruments d’époque. À la tête du Palais royal, sa présence est remarquée dans de nombreux festivals : Festival de La Chaise-Dieu, festivals de Chambord, festivals de Sylvanès, d’Auvers-sur-Oise, de Saint-Malo, de l’abbaye de Saint-Victor à Marseille, Festival de musique ancienne de Séville…

À côté de ses activités avec Le Palais royal, il est invité par différents orchestres tels que l’Orchestre de chambre de Toulouse, l’Orchestre national de l’Académie de Varsovie ou les Musiciens du Louvre de Marc Minkowski et s’implique avec enthousiasme dans différentes entreprises ayant pour but de transmettre la musique classique aux jeunes générations. Il a notamment fondé l’Académie de musique qui rassemble à Paris plus de 400 jeunes instrumentistes et chanteurs qui pratiquent leur art encadrés par les professionnels du Palais royal.

Il se produit régulièrement sur les plus grandes scènes parisiennes : Théâtre des Champs-Élysées, Salle Pleyel, Théâtre Mogador, et aime interpréter des œuvres peu jouées telles Les Saintes Maries de la Mer de Paladilhe, Le Déluge, La Terre promise ou les symphonies de Saint-Saëns. On lui doit notamment la création française de l’Ode pour le Couronnement d’Elgar.

Jean-Philippe Sarcos a gravé avec Le Palais royal un enregistrement du Requiem de Mozart récompensé par cinq diapasons, ainsi que le premier enregistrement des œuvres sacrées de Mel Bonis, compositeur post-romantique français. Il a enregistré les Carmina Burana de Carl Orff sous la forme d’un film réalisé par François Goetghebeur. Ce film a été plusieurs fois diffusé sur France 3, à la BBC et sur de nombreuses autres chaînes à travers le monde. La chaîne Mezzo lui a consacré un documentaire intitulé « Jean-Philippe Sarcos, chef d’orchestre ». Il a aussi enregistré pour Mezzo, dans le cadre du festival de Souvigny des motets de Bach et les Vêpres du Saint-Esprit du Padre Soler qu’il a reconstituées. On a pu le voir sur Arte Live Web diriger son ensemble Le Palais royal, dans un concert donné en 2010 à Paris.

Violon solo

Nguyen

Nguyen Nguyen

Nguyen a commencé le violon à Nha Trang (au Vietnam) où il est né en 1972.

A 14 ans, il entre au Conservatoire de Saigon. A 17 ans, il obtient le premier prix au Concours National du Vietnam – premier concours de musique classique organisé après la guerre.

En 1991, Maurice Bourgue, en tournée au Vietnam, auditionne Nguyen et fait les démarches auprès du Consulat de France pour qu’il puisse venir continuer ses études en France.

Après une médaille d’or au Conservatoire de Boulogne Billancourt dans la classe de Maryvonne Le Dizès, Nguyen entre au Conservatoire de Paris dans la classe de Sylvie Gazeau. Il obtient le premier prix de musique de chambre en 1996 et l’année suivante, le premier prix premier nommé de violon.

Lauréat de la Fondation du mécénat de musique de la Société Générale, de l’Académie Internationale Maurice Ravel, du Concours de musique de chambre de Paris, Nguyen a donné de nombreux concerts en France et au Vietnam. Ses concerts ont été retransmis sur la BBC, Radio France et Vietnam Television.

A la fin d’un troisième cycle de musique de chambre au Conservatoire de Paris, Nguyen réussit le concours de recrutement et devient troisième soliste de l’Orchestre National de France.

Chef d'attaque des 2nds violons

CJ photoC 7366_Claire Jolivet

Claire Jolivet

D’origine française, Claire Jolivet poursuit un parcours musical international depuis sonenfance. Elle fait ses premières études de violon à Londres, puis elle part aux Etats-Unis, où elle intègre la classe de Dorothy DeLay à la JuilliardSchool de New York ainsi que les classes de musique de chambre de Joel Krosnick et Robert Mann (Juilliard String Quartet).Elle participe également à des masterclasses avec Joseph Gingold (Indiana University) et avec Sandor Vegh et Daniel Phillips à IMS Prussia Cove en Angleterre.

Après avoir obtenu ses diplômes de Bachelor et de Master, elle intègre plusieurs ensembles orchestraux de la région de New York, parmi lesquels le Orpheus Chamber Orchestra, l’Orchestra of St. Lukes, l’orchestre du New York City Opera et le Stamford Symphony. En 1988 elle devient membre du Jacksonville Symphony Orchestra en Floride.

C’est en Floride, lors de long trajets automobiles entre concerts, qu’elle découvre (sur mini-cassettes!) les interprétations de sonates de Beethoven par Anner Bylsma et Malcolm Bilson, et ainsi naît une passion particulière pour l’interprétation sur instruments d’époque qui l’amène a des études avec Ryan Brown, et par la suite a intégrer l’ensemble baroque Four Nations avec lequel elle se produit comme membre pendant dix ans. En 2002 elle obtient le poste de premier violon solo de Opera Lafayette à Washington DC, lequel mène à des représentations fréquentes au Kennedy Center, au Lincoln Center de New York, ainsi qu’à l’Opéra Royal du Château de Versailles, et à une dizaine d’enregistrements du répertoire français du 18e et début 19e siècles.

Chambriste passionnée, elle a été membre fondateur du Dodd String Quartet à New York. Elle a également crée et pris la direction artistique du Crested Butte Chamber Music Festival dans le Colorado.

Revenue en 2014 dans son pays natal, elle se produit maintenant au sein de plusieurs ensembles de musique ancienne en Europe, parmi lesquels Le Concert de la Loge et Opera Fuoco. Depuis 2016 elle est membre de l’orchestre Le Palais royal.

Alto solo

Marie-Legendre-©-Sonja-Werner-600×399

Marie Legendre

Musicienne complète, Marie Legendre aborde tous les répertoires au cours de ses études, auprès de Serge Collot, Louis Merlet, Gilles Colliard entre autres, avant de développer un intérêt plus particulier pour l’interprétation des musiques classiques et romantiques sur instruments d’époque, explorant les compositeurs emblématiques de ces périodes, autant que ceux méconnus.

Dans cette optique, elle rejoint le Cercle de l’Harmonie en 2007, sous la direction de Jérémie Rhorer.

En parallèle, restant attachée au répertoire baroque, elle intègre l’ensemble « Orfeo 55 » de Nathalie Stutzmann, avec lequel elle enregistre deux disques, autour des œuvres de Vivaldi et Bach pour le label Deutsche Grammophon et participe à de nombreuses tournées européennes.

Ses expériences orchestrales (Orchestre de Pau, Orchestre du Capitole de Toulouse, orchestre national de Bretagne…) lui permettent de rester en lien avec la pratique orchestrale traditionnelle et explorer des répertoires plus modernes, voire contemporains.

Son éclectisme la fait collaborer à des albums de rock indépendants, dont « Down to the bone » avec Sylvain Chauveau, ffff télérama et tournée européenne.

Marie Legendre s’est produite aux côtés de Renaud Capuçon dans son festival de Bel Air en 2007, 2008 et 2009 ainsi qu’avec Geneviève Laurenceau au Festival de musique d’Obernai.

Elle créée et organise depuis 2009 le festival  « A la pointe » de musique de chambre sur l’île de Groix, en collaboration avec Julien Chauvin.

Violoncelle solo

IMG_9108_DxO

Raymond Maillard

Né à Rennes, Raymond Maillard fait ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient les 1er Prix de Violoncelle dans la classe de Paul Tortelier et de Musique de Chambre dans la classe de Joseph Calvet. 1er Prix du Concours International de Dartington, il est successivement violoncelle solo de l’Orchestre Symphonique d’Aarhus, membre de l’Orchestre Philharmonique de Radio-France puis soliste à l’Orchestre National de France. Titulaire du C.A., et professeur à la ville de Paris, Raymond Maillard a été membre du Trio Brentano et se produit régulièrement dans diverses formations de musique de chambre.

Chefs assistant à l’orchestre de l’Académie de musique

Dilys

Christophe Dilys

Christophe Dilys est né en Normandie où il a débuté ses études musicales. Son intérêt pour les disciplines académiques l’a amené à étudier l’histoire, la géographie et les sciences politiques en classes préparatoires littéraires à Caen, l’égyptologie et les services secrets à l’Université d’été de Cambridge. Il intègre ensuite le CNSMDP en cursus de culture musicale, et termine un master de recherche à l’Université Paris-Sorbonne. Pour lui, la recherche en musicologie et la pratique musicale trouvent leurs points de rencontre dans la direction d’orchestre (qu’il étudie à l’Ecole Normale de Musique de Paris Alfred Cortot, où il obtiendra son diplôme supérieur) et la musique baroque (qu’il étudie dans la classe de cornet à bouquin du Conservatoire de Pantin).

Son activité de chef l’amène à suivre des masterclasses (avec Jean-Claude Casadesus, de l’Orchestre National de Lille, et avec Cecilia Weston, chef d’orchestre pour les studios Fox, Warner et Paramount). Il dirige pendant plusieurs années le Chœur et Orchestre Universitaire de Caen Basse-Normandie ainsi que plusieurs orchestres amateurs parisiens (Note et Bien, Ut Cinquième, Opus 73, etc.). En tant que trompettiste et trompettiste baroque, il joue avec des ensembles tels que la Tempesta (Théâtre Montansier de Versailles), Europa Barocca, et en tant que cornettiste à bouquin, il est régulièrement invité à jouer avec le pôle pédagogique du Centre de Musique Baroque de Versailles et à participer à des projets au Conservatoire de Paris et au CNSMDP, pour jouer avec des chefs tels qu’Emmanuelle Haïm (Concert d’Astrée) et Stéphane Fuget (les Talens Lyriques).

Fervent défenseur de la relation entre les interprètes et le public, Christophe Dilys a été attaché de production à la Matinale de France Musique puis producteur délégué ; il a participé à des projets littéraires pour France Culture et pour la Radio du Printemps des Arts de Monte-Carlo. Il a également été éditeur puis rédacteur en chef de Classicagenda. Il a été aussi invité à fournir le contenu musical de la revue SFZ, la revue du chœur accentus et Insula Orchestra (Laurence Equilbey). Après avoir été professeur de culture musicale à l’Université Inter-âges de Deauville et du Conservatoire de Bry sur Marne, il est actuellement professeur de chant choral au Conservatoire de Noisy le Grand.

Depuis la rentrée 2015, il assiste Jean-Philippe Sarcos à l’orchestre et au chœur de l’Académie de musique de Paris.

Bianca

Bianca Maretti

Née aux États-Unis, Bianca Maretti commence ses études de musique au Brésil, où elle obtient en 2017 un diplôme de direction de choeur et d’orchestre à l’Unesp – Université de l’État de São Paulo, une des plus importantes institutions de la scène musicale brésilienne. Major de promotion, elle conclut sa formation en présentant une recherche à travers laquelle elle propose une historiographie critique de l’orchestre symphonique.

L’envie d’approfondir ses connaissances musicales et de poursuivre la recherche académique la poussent à demenager en France en 2015. D’une part elle mène des études de musicologie à la Sorbonne, où elle acheve une licence et un master. Son mémoire Cheffes : rapports de genre au sein d’un orchestre brésilien explore l’influence du genre dans les rapports de pouvoir au sein d’un orchestre à partir d’une perspective sociologique et reçoit une mention très bien avec des félicitations du jury.

Parallèlement elle donne suite à des études de direction de choeur et d’orchestre dans des nombreux conservatoires parisiens avec des professeurs comme Philippe Mazé, Jean-Michel Ferran, Valérie Josse, Dominique Sourisse etc. Elle intègre la classe de direction de choeur du Conservatoire à Rayonnement Régional de Paris en 2018, où elle étudie à présent la direction de choeur avec Marc Korovitch. Depuis la rentrée de 2019 elle est également élève de direction d’orchestre de Dominique Rouits et Julien Massmondet à l’École Normale de Musique Alfred Cortot et de Nicolas Brochot au Conservatoire à rayonnement départemental d’Évry.
Depuis le début de ses études elle participe régulièrement à des masterclasses avec des chefs d’origines variées : Daisuke Soga (Japon), Matthew George (États-Unis), Roberto Tibiriçá (Brésil), Néstor Zadoff (Argentine), Stephen Zork (États-Unis), etc.

Son intérêt par plusieurs domaines de la musique la mènent à étudier le piano, le violoncelle et le chant. En tant que chanteuse elle participe à des choeurs professionnels (Choeur de l’Orchestre Symphonique de l’Etat de São Paulo, Choeur du Théâtre São Pedro et Flora Vokalensemble), semi-professionnels (Jeune choeur de São Paulo), et de nombreux choeurs amateurs en France et au Brésil (Stella Maris, Otrente, Sorbonne Scholars, Collegium Musicum de São Paulo, Choeur de chambre de l’Unesp, etc.).

En tant que chef, Bianca Maretti dirige actuellement le choeur du Ministère de l’Éducation Nationale et anime des ateliers pour enfants dans le cadre des Temps d’Activités Périscolaires.
Elle assiste Jean-Philippe Sarcos au choeur et à l’orchestre de l’Académie de Musique du Palais Royal depuis 2019.

Paul Drouet@2x

Paul Drouet

Pianiste, chef d’orchestre talentueux et passionné, lauréat de concours internationaux, Paul Drouet se forme au conservatoire de Versailles chez Edda Erlendsdottir. Il entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en 2011 dans la classe de Denis Pascal, Laurent Cabasso, Varduhi Yeritsyan et Sébastien Vichard. Puis il poursuit ses études en Master avec Hortense-Cartier-Bressonet Fernando Rossano. A l’occasion de différentes académies et master-classes, il a pu travailler avec de grands pianistes tels que Jacques Rouvier, Dominique Merlet, Jean-Marc Luisada, Eugène Indjic, François Chaplin, Andrei Korobeinikov, Gabriele Baldocci, Benedetto Lupo, et Pascal Devoyon.

Passionné de musique française, il vient d’être admis à l’Académie de Musique Française à l’Ecole Normale, où il pourra notamment travailler avec Jean-Claude Pennetier, Bruno Rigutto, Jean-Efflam Bavouzet, Anne-Queffélec. Egalement Lauréat de la fondation Royaumont, il perfectionne son jeu sur instruments d’époque dans le répertoire de Chopin avec Edoardo Torbianelli.

En 2013 il remporte le 3ème prix du concours national Thomas Kuttiet arrive demi-finaliste de la première édition du concours «Les Virtuoses du cœur» parrainé par Anne Queffélec. Il se distingue également au concours international d’Epinal en 2017.

Il est ainsi invité à se produire comme soliste ou chambriste dans plusieurs festivals en France, en Europe et en Asie. A Paris, il se produit régulièrement au sein de la programmation Jeunes Talents, ainsi qu’à L’Heure musicale du marais.

Son jeu s’élabore à travers une écoute orchestrale, guidée par la pratique de la direction d’orchestre. Très tôt Intéressé par la musique symphonique, il dirige l’orchestre Alborada (orchestre de jeunes du CRR de Versailles) de 2009 à 2015, et se forme au CNSMDP avec Georges Pehlivanian puis avecMathieu Herzog. Il obtient le DEM de la ville de Paris en octobre 2018 et se perfectionne actuellement dans la classe d’Adrian McDonnell à la Schola Cantorum. Il est chef assistant à l'Académie de musique de Paris auprès de Jean-Philippe Sarcos, et dirige l'orchestre du Lycée Hoche à Versailles qu’il a fondé en 2015.

Philippe Perrin #2

Philippe Perrin

“La Musique : du son porté par du sens”. C’est en reprenant cette phrase du compositeur Benoît Menut que Philippe Perrin définit sa recherche esthétique.

Débutant le piano à l’âge de 12 ans en 2005, il est remarqué par Laurent Martin, directeur du Conservatoire de Saint-Cloud, qui l’initie alors à la composition. Il étudie ensuite l’harmonie avec Stéphane Delplace puis Thibault Perrine et intègre en 2011 la classe d’Harmonie de Jean-François Zygel au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Il obtient alors en 2013 son prix d’harmonie mention
« Très bien » et intègre la classe de Fugue et Formes de Thierry Escaich et David Leszczynski.

Lors de ses études auprès de Stéphane Delplace, Philippe Perrin découvre avec enthousiasme que la musique tonale peut continuer d’exister, ce que lui confirme la rencontre d’autres compositeurs tels que Jean-François Zygel ou Philippe Hersant. À ce dernier, il dédie notamment Éphémère, pièce tonale pour piano, qu’il crée au CRR de Paris en présence du dédicataire.

Il a eu l’occasion de créer une partie de ses pièces et arrangements lors d’auditions au conservatoire de Saint-Cloud, au Conservatoire Régional de Paris et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris mais aussi lors de projets organisés par le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris et l’Opéra de Paris tels que Siegfried et l’Anneau Maudit en Mars 2013.

Néanmoins, soucieux d’apprendre à connaître plusieurs disciplines, il suit des cours de chant avec Jean-Philippe Bourrois, des cours d’alto au conservatoire de Ville d’Avray auprès de Jacques Maillard et de direction d’orchestre à la Schola Cantorum auprès de Adrian Macdonnell.

Conscient également de la nécessité de pratiquer les langues étrangères il participe depuis 2010 à des master-class de piano, d’alto ou de direction d’orchestre en Angleterre, en Autriche et en Italie.

Actuellement, Philippe Perrin participe au projet musique à l’image pour l’édition 2013 du concours Musiques en courts de la ville de Sceaux, et assiste le chef d’orchestre Jean-Philippe Sarcos à l’Académie de musique de Paris.

L'équipe administrative

Michel Ormières

Michel Ormières

Président

Meryem

Meryem Khazzan

Vice-présidente 

Charlotte

Charlotte Sarcos

Administration générale

15267776_10155355255659119_851529432814909344_n

Margaux Heuacker

Chargée de développement

Juliette

Juliette Lipari

Attachée de production

Mariia 400 px

Mariia Drobyshevskaia

Attachée de communication et production

Lucie

Lucie Badin

Chargée de mécénat et actions culturelles

Claire

Claire lemaire

Chargée de mécénat et partenariats

White@2x

Académie du Palais royal

3, rue Vineuse 75116 Paris - France

contact@academie-de-musique.com

+33 1 45 20 82 56

Académie du Palais royal

3, rue Vineuse 75116 Paris - France

contact@academie-de-musique.com

+33 1 45 20 82 56